Chargement...

Posts by: Alcalina

Orange choisit Jogaki pour un atelier de team-building Capoeira un peu particulier…

Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More

Début janvier 2013, l’Association Jogaki Capoeira Paris a eu le plaisir d’accueillir en son sein des invités un peu particuliers : des employés du premier opérateur français, Orange, qui avait choisi Jogaki pour leur organiser une activité de « team-building » surprise à laquelle, c’est le moins que l’on puisse dire, ils ne s’attendaient pas !

C’est ainsi que neuf salariés d’Orange, d’âge et de sexe différents, ont pu bénéficier le lundi 7 janvier 2013 d’un atelier cours d’initiation et d’une démonstration sur mesure dans la salle du lycée la Fontaine dans le 16ème arrondissement à Paris. Au programme :

– Rappel des origines de la capoeira ;
– Apprentissage de mouvements d’attaques et de défenses basiques ;
– Apprentissage d’instruments de musiques ;
– Roda avec les élèves de Jogaki.

Légèrement décontenancés et timides au départ – ils n’avaient été prévenus de la teneur de leur séance de « team-building » du jour que quelques heures auparavant – ils se sont rapidement pris au jeu. Une fois le plus dur passé, c’est-à-dire l’échauffement, chacun s’essaya avec succès aux mouvements de base de la capoeira : meia lua de frente, descida básica, rolê, etc.

Je dois dire que nous, les petits élèves Jogaki, nous avons été bluffés ! Première initiation de capoeira, premiers pas fructueux dans la roda ! Ils n’avaient pas froid aux yeux nos invités : après quelques ginga, hop, voilà une vingativa de Madame en sweat rose placée soudainement en sortie de queixada ! Personnellement j’ai également été impressionnée par leur sens du rythme : moi à qui il a fallu quelques semaines pour arriver à chanter et taper des mains correctement, eux, quelques secondes leur ont suffit !

Finalement, je crois qu’ils avaient atteint leur objectif : renforcer leur cohésion d’équipe en partageant une expérience particulière dans la bonne humeur ! Ils sont repartis de leur première expérience en Capoeira avec le sourire et même le souhait d’en apprendre un peu plus lors d’un prochain cours.

Batizado Enfant à Houilles (Instrutor Haïti) – 1er et 2 décembre 2012

Batizado-Haiti-Abada-Capoeira-2012

 

Dans le cadre des échanges entre les différentes associations d’Abadá-Capoeira en région parisienne, plusieurs membres de Jogaki ont eu la chance de participer au Batizado enfant de l’instructeur Haïti et de son association (loi 1901) Voodooteam, à Houilles le samedi 1er et dimanche 2 décembre dernier.

Cette journée a permis aux membres des deux associations d’échanger, de partager, de s’entrainer et de jouer ensemble. Nous avons eu la possibilité de suivre avec les élèves de la Voodooteam deux stages très enrichissants donnés par des professeurs brésiliens invités : le professeur Nô (Paris, France) et le professeur Goma (Sion, Suisse). De nombreux capoeiristes gradés parisiens et franciliens d’Abadá étaient également présents, nous donnant un peu de fil à retordre lors des stages : pas facile pour moi de suivre les séquences de benguela du professeur Nô…

Mais le clou du week-end fut certainement le spectacle des enfants ! Après une toute dernière répétition en début d’après-midi le dimanche, le grand moment était arrivé : 2 décembre, 16h. Les gradins du gymnase GUIMIER étaient pleins à craquer. Les plus jeunes avaient dû laisser leur place aux grands-parents venus assister en famille à l’exploit de leurs petits-enfants. Et je dois dire que le mot « exploit » est à peine exagéré : spectacle de capoeira et de maculêlê, le tout coordonné et en rythme, chants portugais appris et clamés bien fort ! Nous nous sommes vite pris au jeu jusqu’à avoir le refrain de leur chanson dans la tête toute la soirée !

La roda de baptême fut également un très bon moment. C’est toujours génial de voir tous ces petits bouts de chou jouer avec ces grands capoeiristes, faire preuve de plein de malice pour éviter de se faire prendre et de tomber ! C’est vraiment le genre de truc qui vous donne un grand sourire jusqu’aux oreilles ! Les traditionnels solos furent également appréciés : grand « ouah » des enfants quand Bamba lance son flip/tempo/salto arrière tendu (j’hésite toujours à savoir exactement ce que c’est lol), redoublement des applaudissements et cris lorsqu’est venu le tour d’Haïti : les enfants sont carrément fous de lui ! Faut dire que l’enchainement des roues sans les mains et des saltos en tout genre était assez impressionnant… même pour un adulte !

Vivement le prochain évènement !

Alcalina