Chargement...

tournoi

Jeux européens 2019 – Strasbourg mon amour <3 - Episode 1

Lire l'article

Du 18 au 22 avril ont eu lieu à Strasbourg en France les XXIème Jeux Européens de capoeira, et, comme chaque année depuis 2013, Jogaki y était. Cette année était toutefois un peu spéciale : car cela se passait en France chez nos amis Strasbourgeois, sous la houlette de Professeur Babuino Branco et de l’instructrice Felina, deux grandes figures de la capoeira européenne que nous apprécions beaucoup humainement et capoeiristiquement (au passage, un grand merci à eux pour l’organisation parfaite !). Nous étions donc venus en force avec une bonne délégation <3 Découvrez les témoignages vrais, touchants et souvent drôles de plusieurs Jogakiens et, vous aussi, en 2020, rejoignez l’aventure !

Lámina – un « weekend intense »

Un weekend avec pleins de moments intenses, de partage, d’émotion, de pratique physique capoeiristique, de surprise, de rire, d’apprentissage, de découverte, d’encouragement, de joie et de célébration.

Pikachu – « ma victoire je l’ai gagnée en participant »

2015 est l’année où j’ai découvert la Capoeira, c’était aussi l’année des XVIIe Jogos Europeus à Paris, où j’ai assisté à la cérémonie d’ouverture sans même avoir encore commencé la Capoeira. Et ce n’est que 4 ans après que je participe à mes premiers jeux européens et que je participe à ma première compétition !
Je pensais avoir déjà vécu l’événement d’Abada le plus fou en 2017 au CEMB mais c’était sans compter sur le Dênde au rendez-vous à Strasbourg et toutes ces émotions liées à la compétition.

Le week-end des jeux européens c’est un peu un week-end festif et sportif où on recroise des gens qu’on a connu durant d’autres événements, on rencontre de nouvelles personnes. On parle au moins 3 langues différentes avec des dizaines de capoeiristes différents, on améliore son portugais et sa capoeira. On ne ramène pas que des souvenirs matériels, on en prend aussi plein les yeux.
C’est justement ce qui me donne envie de continuer à participer à ces événements: le côté humain, la partie de la capoeira qui nous permet d’apprendre à connaître des personnes d’origines du monde entier ! Et bien entendu le fait de pouvoir progresser en profitant de cours donnés par des légendes d’Abada (M Camisa, M Cobra, M Morcego, Mdo Tigre, etc), quoi de mieux me direz-vous pour parfaire notre apprentissage !

Cependant, à Strasbourg, je me suis essentiellement concentrée sur la partie jeux dans l’apprentissage de la capoeira, les bases et l’améliorations de certains aspects du mien pour m’aider dans la compétition. Pour la partie instruments, chants et danses je laisserais donc la parole à mes camarades qui ont profité de ces différents stages.
Mes objectifs n’étaient pas vraiment de monter en haut du classement, c’était plutôt un défi personnel. J’étais tellement stressée pour cette première compétition, ma victoire je l’ai gagnée en y participant ! Cela m’a permis de prendre encore plus confiance en moi, et je pense que vous le verrez bientôt dans mes prochains jeux 😉

Enfin cet événement, comme tous ceux auxquels j’ai participé, est surtout l’occasion de renforcer nos liens avec les membres de l’association, la Jogafamilia (ou Jogafamily) telle que j’ai nommée hahaha. Une fois de plus j’ai pu m’évader, loin de toute pensée négative, et malgré la fatigue, assister à un nombre infini de délires et de fous rire, ceux qui nous maintiennent unis chez Jogaki.

Chuck Norris – « J’avais hâte de recommencer les cours d’instruments avec le professeur Bacurau »

Deuxième participation aux jeux Européens après ceux de Prague l’année dernière. Connaissant le type d’organisation mis en place pour ce genre d’événement, je me sentais particulièrement serein.

J’avais hâte de recommencer les cours d’instruments avec le professeur Bacurau. Et j’ai bien fait! Je viens de comprendre l’intérêt de ses exercices de mouvement ( 2 lignes de Berimbau opposées doivent alterner leur position en même temps sans se percuter), ça permet de s’approprier le berimbau, comme un prolongement de soi. Les exercices de chants permettent, eux, de mieux comprendre et assimiler le côté mélodie, chaloupé des chants afin de reproduire cette douceur dans notre jeu de berimbau (et capoeira aussi 😉 )
J’ai encore énormément de travail pour lier le jeux, le chant et ce côté chaloupé.

Concernant les cours (amarela), j’apprécie toujours autant la variété qui est proposée, avec cette année: une concentration sur les bases et comment lier le tout. Ils n’ont pas oublié le côté « sortir de sa zone de confort » avec quelques floreios.

Ce genre d’événement est également une très bonne occasion pour découvrir et approfondir nos relations avec nos amis « capoeiristes ». Tant au niveau de notre groupe Jogaki (merci les amis 😘) qu’en dehors. Rencontrer d’autres gradés qui sont toujours à fond pour partager un peu d’expérience ou nous faire comprendre quelques subtilités.

Pour ces jeux, je retiens plus que tout autre chose la découverte, de façon plus consciente, de la capoeira façon Abada et l’ouverture, maintenant affirmé, vers l’Europe. Je pense que Mestre Camisa a vraiment les idées claires sur le futur d’Abada et il sait que cela ne se fera pas sans la transmission de valeurs fortes et sans l’Europe.

Chloé – « J’en ressors grandie avec plus de confiance »

Ces jeux européens 2019 étaient pour moi un premier événement de capoeira en dehors de Paris.
J’étais contente de découvrir mes camarades capoeiristes dans un contexte différent (la promiscuité du Jogabus) et dans des lieux nouveaux (pistes cyclables de Strasbourg, gymnases tout neufs !).
Et surtout de pouvoir pratiquer la capoeira aussi intensément ! J’en ressors grandie avec plus de confiance (pas de blessure à signaler) et dans la tête, plein de jeux des meilleur.e.s capoeiristes d’Europe. J’ai été particulièrement impressionnée par le jeu de Boneca qui était enceinte l’année dernière à la même époque et qui a mis littéralement sa pâtée à toutes ses adversaires. Je retiens aussi tous les nouveaux chants que j’ai entendus et les nouvelles toques de pandeiro, tout ce qui fait aussi de la capoeira plus qu’un sport

Bambá – « une expérience à la hauteur de mes meilleurs jeux européens »

21 édition des jeux européens, cette fois ci à Strasbourg.
De roda en stage, de fous rires en repas, tous ensemble, je ne sais même pas par où commencer…

Plus d’une trentaine de participants de l’association JOGAKI ont répondu présents cette année, une ambiance au top avec un soleil « Carioca » en plein printemps, les cerisiers en fleur sur les allées menant au gymnases… Un véritable rêve éveillé.

J’en ressors grandi, Capoeiristiquement et humainement, une expérience à la hauteur de mes meilleurs jeux européens, rappelant curieusement les jeux à Bruxelles…

JogAventura 2014 – Capoeira Paris – Stages et Jeux pour les enfants de l’association Jogaki

DIMANCHE 4 Mai 2014.

Quelle belle journée ensoleillée !

Rien de tel pour mettre une belle dose de bonne humeur lors de la JogAventura…

 

 

 

 

JOGAVENTURA ?? c’est quoi ?

Organisée par le Pôle Jogakids et Bamba de l’association Jogaki Capoeira Paris, la fête de JogAventura consiste en un après-midi de jeux, épreuves et tournoi par équipe des enfants autour du thème du Brésil et de la Capoeira.

« 1 de 8 »

 

LES EQUIPES :

Arrivés en pleine forme, les enfants (de 4 à 12 ans) sont réunis par équipe et reçoivent un T-shirt de couleur afin de participer aux différents ateliers proposés lors de l’événement.

 

 

 

 

LES MATCHS :

A tout de rôle, les enfants enchaînent les différents matchs par équipe : Ruse, agilité, souplesse, mémoire, culture générale… et beaucoup de Capoeiragem* !

(*pratique de la Capoeira).

5 différents challenges sont mis en place pour les enfants : Jeux collectifs, questions-réponses, atelier musical, défi de Capoeira… et pour finir, un bon goûter en famille !

« 1 de 23 »

 

 

 

 

ANNIVERSAIRE et REMISE DE PRIX :

Une belle surprise en fin d’événement, les élèves adultes et parents des enfants invitent Bamba à sa roda d’anniversaire, moment de célébration !

Puis, place à la remise de prix, les enfants ont accumulé des points tout au long des épreuves et finalement… victoire de l’équipe Laranja ! (Force des Vitamines).

 

 

 

 

VIDEO de la JOGAVENTURA 2014 (by Marion Boé et Antoine Gauchet) :

Superbe travail de nos deux élèves vidéastes qui ont su mettre en lumière les moments forts de l’événement à travers un petit clip de 8 minutes ! Merci à eux !!


 

 

ENFIN, L’ALBUM PHOTO COMPLET (by Spawn Hossa Photography) :

https://www.flickr.com/photos/pariscapoeira

 

Cet album magique a été réalisé (prise de vue, édition, retouche des photos) par Fabrice Bagniakana, élève adulte de l’association Jogaki.

Un Grand Merci à lui pour ce travail réalisé pour l’association et les parents, de beaux souvenirs !

 

Menant plusieurs projets artistiques, découvrez l’Univers de Spawn à travers les liens suivants :

– Page photo Hossa photography : https://www.facebook.com/hossaphotography

– Projet de vision du Monde dans 100 ans :  http://www.welcometothefuture.fr/

– Melting pot Memories : https://www.facebook.com/meltingpotmemories

– Projet Words Must Be Seen : http://wordsmustbeseen.tumblr.com/

Les 25 ans d’Abadá-Capoeira : Festival internacional da arte Capoeira du 19 au 25 août 2013 à Rio de Janeiro

Overflow: Hidden No More

Cette année est une année très spéciale pour notre école Abadá-Capoeira qui fête ses 25 ans et en profite pour organiser un événement qui s’annonce déjà mémorable : le festival international de l’art capoeira qui aura lieu du 19 au 25 août prochain aux Cachoeiras de Macacu (dans la région de Rio) et dans la ville de Rio elle-même.

En réalité, il y aura plusieurs événements en un : des stages pour s’entrainer, le baptême et le passage de grades de Mestre Camisa qui attribuera des cordes de blanc-jaune à marron-rouge, les jeux mondiaux 2013 (compétition internationale pour sacrer le champion mondial abadá-capoeira 2013) et bien sûr la formatura (la consécration) de 5 Mestrandos et reconhecimento (reconnaissance) de 3 Mestres.

Pour l’occasion, un site spécial a été créé : http://www.abadacapoeira.com.br/festivalinternacional2013/. Comme il n’y a pas encore de version française (même si pour les polyglottes vous pouvez naviguer en portugais, anglais et espagnol), on vous résume ici les principales informations.

 

PROGRAMME

Le programme se divise en deux :


Une première partie du lundi 19 au mercredi 21 août 2013 au CEMB
(Centre Educatif de Mestre Bimba), le centre d’entrainement et de formation d’Abadá-Capoeira en pleine nature aux Cachoeiras de Macacu dans la région de Rio de Janeiro.

Overflow: Hidden No More

Au programme de ces trois jours : des stages divers (de capoeira bien sûr mais aussi de musique, de chant, de fabrication d’instruments, etc.) ; les épreuves qualificatives des jeux mondiaux ; des activités libres (promenade écologique, équitation, etc.) et des tables rondes (notamment sur la santé physique des capoeiristes). Le tout en immersion totale puisque le CEMB c’est aussi des dortoirs et un réfectoire pour prendre les ptits dej’ !

 

Une seconde partie du jeudi 22 au dimanche 25 août, à la Fundição Progresso, grand lieu de la vie culturelle et nocturne de Rio de Janeiro dans le célèbre quartier de Lapa, juste sous les arches.

Overflow: Hidden No More

Au programme :

–          Jeudi 22 août : Stages, premiers tours des jeux mondiaux et spectacle inédit réalisé par les membres d’Abadá-Capoeira intitulé « Les Arts de l’Art Capoeira »

–          Vendredi 23 août : Stages, Marché capoeira (ventes d’instruments, de CDs, de livres, de dvds et de vêtements de capoeira), lancement des nouveautés Abadá-Capoeira (nouveaux CDs notamment), Baptême et passage de grades, Demi-finales des jeux mondiaux

–          Samedi 24 août : Formatura des Mestres et Mestrandos, hommages, marché capoeira, finales des jeux mondiaux

–          Dimanche 25 août : Aulão (c’est-à-dire grand cours collectif tous les élèves ensemble) en extérieur et campagne en faveur des « Arts de l’Art Capoeira ».

 

FOCUS : LA FORMATURA DES MESTRANDOS ET RECONHECIMENTO DES MESTRES


Qu’est-ce qu’une Formatura ?

La Formatura est une forme de consécration ou le Capoeiriste est promu Mestrando da ABADÁ- Capoeira, représentée par une corde rouge (Corda Vermelha).

 

Qu’est-ce qu’un Reconhecimento ?

Le Reconhecimento est une cérémonie ou le Capoeiriste est promu Mestre da ABADÁ- Capoeira, représentée par une corde rouge et blanche (Corda Vermelha e Branca).

 


Voici une courte présentation des nouveaux Mestres et Mestrandos :

Overflow: Hidden No More

–          Mestrando Bode (Brésil – SC), de son vrai nom Cassius Vinícius Caetano Guimarães, né en 1974, commença la Capoeira en 1987 à Rio de Janeiro avec Mestre Cobra. En 1996, il choisit de déménager à Florianópolis dans l’Etat de Santa Catarina au Brésil afin d’y lancer l’activité d’ABADÁ- Capoeira en compagnie du professeur Merenda. Il a reçu sa corde Marron/Rouge en 2007.

 

 

Overflow: Hidden No More

–          Mestrando Cascão (Portugal), de son vrai nom Luiz Fernando Pereira Monteiro est né au Brésil en 1971. Il commença la capoeira en 1983/84 auprès d’un ancien élève de Mestre Camisa (Itaborá). Suite au départ de ce dernier pour les Etats-Unis, Cascão reprit l’entrainement en 1986 directement avec Mestre Camisa au sein de l’ancienne association Abadá dans le quartier de Botafogo à Rio de Janeiro. Depuis 1999, il donne et supervise des cours de capoeira au Portugal dans les villes de Guimarães et de Braga.

 

 

Overflow: Hidden No More

–          Mestrando Eberson (Brésil – DF) : Eberson Chaves Pereira est né à Brasília, ville au sein de laquelle il découvrit la capoeira en 1984 auprès de Mestre Kall. Il avait alors seulement 9 ans. Il passa sa corde Marron/Rouge en 2009, année où il fut également sacré champion des Jeux Mondiaux.

 

 

Overflow: Hidden No More

–          Mestrando Sabiá do Cerrado (Belgique), de son vrai nom Junior Cesar Marques, est né en 1977 et débuta la capoeira en 1986 avec Mestre Charm. Il a reçu sa corde Marron/Rouge en 2004. Il exerce actuellement en tant qu’enseignant de capoeira en Belgique.

 

 

Overflow: Hidden No More

–          Mestrando Tigre (Belgique), né Francisco Alves Filho en 1970, est originaire de la ville de Paracambi dans l’Etat de Rio de Janeiro.  Il commença la capoeira en 1984 et reçut sa corde Marron/Rouge en 2001. Aujourd’hui il donne des cours à Bruxelles, en Belgique.

 

 

Overflow: Hidden No More

–          Mestre Canguru (Région Nord – Brésil et Israël) : Waldec Vellasco Cota, né à Macaé dans l’Etat de Rio de Janeiro, débuta la capoeira avec Mestre Camisa en 1980 au sein de l’Association des Fonctionnaires de Botafogo (Rio de Janeiro). Il atteint le grade de Mestrando en 2000. Il débuta son activité au sein du groupe en dispensant des cours au sein du Tijuca Country Club du quartier de Tijuca à RJ. Il réside actuellement toujours à Rio mais il est également superviseur de l’activité d’Abadá dans la Région Nord du Brésil et en Israël.

 

 

Overflow: Hidden No More

–          Mestre Edna Lima (New-York – Etats-Unis) : Edna Regina Lima est née en novembre 1961 et commença la capoeira à 12 ans à Brasília. Elle dut aller en cachette à ses trois premiers cours car sa mère considérait que la capoeira n’était pas un sport pour les petites filles. 8 mois plus tard elle se mettait également au Karaté. Elle est aujourd’hui ceinture noire 5ème Dan. En 1988, elle participa aux Etats-Unis en tant que représentante brésilienne à une compétition panaméricaine de Karaté. Conquise par le pays, elle décida de s’installer à New York où elle devint une des pionnières de la capoeira dans le pays. Enfin, elle reçut son titre de Mestranda en 1997.

 

 

Overflow: Hidden No More

–          Mestre Márcia (São Francisco – Etats-Unis) : Márcia Treidler est née en 1965 et commença la capoeira en 1982 avec Mestre Camisa. En 1987, elle donna ses premiers cours de capoeira pour des enfants de rue, des jeunes et des adultes de Rio. En 1991, elle déménage en Californie où elle réside encore aujourd’hui et réalise un travail important de divulgation et de perfectionnement de l’art Capoeira. Elle reçut sa corde Mestranda la même année que Mestre Edna en 1997.

 


A SUIVRE…

Pour plus d’informations pratiques sur l’événement, je vous invite à aller visiter le site officiel http://www.abadacapoeira.com.br/festivalinternacional2013/ ou à suivre la page facebook d’Abadá où toutes les dernières nouvelles seront communiquées.  https://www.facebook.com/abadacapoeirainstitucional.
Sinon, vous pouvez également continuer à suivre ce blog 🙂 où nous ferons d’autres articles dans les prochaines semaines sur le festival et les 25 ans d’Abadá, avec des focus sur d’autres temps forts de l’événement !