Chargement...

Capoeira Paris - Blog Jogaki sur les cours de capoeira, spectacles et événements à Paris.

Corcovado, Samba da Mangueira, Capoeira et Sushis Brésiliens by Nutella

Aaaahhhh, le Brésil !!!! Avec son soleil, sa plage et la vie tranquille…

La vie tranquille ? Heu? Vous plaisantez? Ou alors vous ne connaissez pas Jogaki ! La vie tranquille, c’est pour les Cariocas. Pour nous, au programme de l après-midi, ce sera samba (2h), percussion (2h) et cours de capo pour être sur de bien dormir.
« Mais quand visitez-vous Rio ? », me direz vous. Et bien, chez Jogaki, on n’est pas des marmottes.

Hier déjà à 7h30, les plus courageux faisaient du yoga et de la capo sur la plage.

 

Aujourd’hui, à la même heure tout le monde est prêt pour aller visiter le site du Christ rédempteur de Corcovado.
La vue est magnifique et le temps est superbe. Que demander de plus ? Une photo souvenir tous ensemble ? Difficile au milieu des autres touristes mais on a enfilé nos Tshirts de combat et on a réussi. Bien sûr, une grosse pensée pour ceux qui n ont pas pu participer à ce voyage et à qui nous pensons très souvent. Vous nous manquez émoticône kiss

 

 

12h : Déjeuner sur le pouce et c’est reparti pour l’ après-midi.

L’école de samba se trouve aux abords d’une favéla. Je dois avouer avoir un pincement au cœur en voyant l’état des bâtiments. jusqu’à présent on voyait les favélas d’assez loin. Pour ma part, j’avais déjà vu des reportages sur les favélas à la télévision, mais de toucher du doigt la misère des favélas ça fait relativiser beaucoup de chose.

Arrivée à l école, l’accueil est très chaleureux et professionnel. Nous avons de la chance car l’école Mangueira est la 1ère école de Samba (10 fois championne du carnaval) et notre professeur du jour n’est autre que la reine du carnaval 2015, Evelyne.
Son cours était génial ! Jolie, souriante et très professionnelle, elle nous a décortiqué quelques mouvements de base, ce qui nous a permis de le comprendre et de tenter de le reproduire. Personnellement, je trouve que l’on s’est tous pas mal débrouillés. Maintenant, j’espère qu’on gardera bien en tête les mouvements pour pouvoir les pratiquer à notre retour.

 

À peine terminé, on enchaîne sur le cours de Percussion.

Il y avait un gros tambour, des moyens et des petits (sourde, cachas, repiques dont je ne cautionne pas l’orthographe)… , tellement d’instruments et moi, je me retrouve avec…une poêle … Et oui, une poêle mais c est un vrai instrument de musique.

 

 

Encore un super cours dans une très bonne ambiance.
Nous avons interviewé les professeurs de la journée qui sont également très investis dans la vie des favélas. En effet, l’école offre aux enfants des favélas des formations pour les aider à s’en sortir.

Sur le chemin du retour qui longe la favela, la nuit tombe et les rues s’animent au rythme de musiques, des odeurs de snacks font flotter comme une ambiance de fête.
Ensuite, c est cours de Capoeira à Humaita.
Des élèves de tous les pays sont là. C’est très intéressant. Vous jouez avec/contre (selon vos objectifs ;-)) des personnes dont vous ne connaissez rien et qui peuvent venir de n’importe quel pays. En quelques secondes et pour quelques minutes, vous créez un échange faisant fit de la barrière de langue. C’est très enrichissant.
Après le cours, on a participé à la répétition d’ une partie du spectacle. Ça promet d être très sympa.

 

 

Enfin, la journée se termine et nous avons besoin de reprendre des forces. Beaucoup d’ élèves jogaki raffolent des sushis alors quoi de mieux qu’un buffet à volonté de cuisine japonaise à la sauce brésilienne ? Et oui, la communauté japonaise est très importante au Bresil et la plupart des brésiliens raffolent également des sushis. Après des péripéties pour obtenir nos plats (ah la vie au Brésil…), nous avons mangé d excellents sushis, originaux qui fondent dans bouche et fini par des nems au chocolat et banane/canelle qui sont à tomber !

 
Encore une belle journée bien remplie.
Merci Jogaki pour cette enrichissante aventure.

 

Ecrit par / Autora : Carine « Nutella »

Une journée ZEN et 100% Capoeira ! 13 AOUT by Corujinha

Ce matin du 13 août 2015, nous avons eu l’immense privilège d’assister au cours de Mestre Itapua Beiramar.

Le Mestre nous a expliqué sa façon de jouer et d’échanger dans la roda en 3 étapes (échauffement, reconnaissance, détermination d’un objectif, choisir si on joue avec ou contre l’autre, stratégie, atteinte de l’objectif puis e savoir terminer le jeu), ainsi que l’importance d’avoir une symbiose dans le jeu.

Nous avons pu faire une interview du Mestre dans laquelle il développe sa vision et sa philosophie de la Capoeira, notamment au travers de la création du mouvement « Movimento Novo ».

 

 
 

Suite au cours, nous avons déjeuner dans un restaurant végétarien brésilien dans le quartier de Botafogo.

Dans l’après-midi, nous sommes allés acheter du matériel de Capoeira dans une boutique spécialisée située dans le quartier de Lapa.

 

Laetitia, Carine et moi avons profité du fait que nous soyons dans ce quartier pour nous rendre aux escaliers de Lapa. Puis nous nous sommes rendus à la Fundiçao Progresso ou nous étions mardi pour nous renseigner sur le cours de Capoeira Angola pour vendredi. Nous avons rencontré deux autres autres capoeiristes de l’école de Capoeira Angola de Mestre Marrom, qui nous on proposé de tester les cours d’équilibre et de tissus. Ces deux disciplines leur permettent de progresser et travailler certains mouvement à la Capoeira. Ainsi, Laetitia et Carine ont testé le cours de tissus, et j’ai testé le cours d’équilibre. Les deux cours étaient super, mais très physique.

 

Bref, encore une journée bien remplie 🙂 !

 

Article par / Autora : Dévine « Corujinha »

DE TIJUCA A HUMAITA ! 12 AOUT 2015 by Crisalida

FR : Après une bonne nuit de repos, le décalage horaire se fait tout de même sentir pour les derniers arrivés à Rio, mais une grosse journée nous attend.
Au programme, départ matinal direction la forêt de Tijuca pour une randonnée. Dès l’arrivée, nous sommes entourés d’une variété d’arbres immenses, dont celui qui donna son nom au Brésil, le Pau-Brasil.
Au fur et à mesure de notre balade, nous tombons sur de magnifiques cascades (certains courageux se laissent tenter par l’eau fraîche), et plusieurs grottes que certains tentent d’escalader.

Un biologiste rencontré par hasard (Homem Mosquito do Rio) sur notre chemin nous sert de guide pour nous faire découvrir les arbres de la forêt.

 

BR : Depois de uma boa noite de descanso, ja da pra sentir o fuso horario pra gente que chegou no Rio agora, mas ja tem uma grande jornada pra frente.
Hoje, estamos indo visitar de manhã a o Parque Nacional da Tijuca pra fazer uma caminhada. Ao chegar, somos cercados de uma grande variedade de arvores gigantes, um deles deu o nome ao Pais : o Pau-Brasil.
Durante a nossa balada, nos encontreimos lindas cachoeiras (alguns ja estão curtindo debaixo da agua),  e varias grutas que alguns tentaram atravessar.

 

 

FR : Après quatre heures de marche, retour à Rio avant de repartir pour un cours de capoeira. Direction l’Humaita, lieu ou la plupart des capoeiristes d’Abada viennent s’entraîner. Pour ce soir, c’est cours avec Mestre Camisa !

BR : Depois de quatro horas de caminhada, voltamos pro Rio antes de sair treinar e pegar uma aula de Capoeira. Hoje vamos pra Humaita onde a maioria dos capoeiristas da ABADA vem treinar. Hoje temos a sorte de ter a aula com o Mestre Camisa !

 

 

FR : Comme les Jeux Mondiaux approchent, plusieurs capoeiristes d’autres pays sont aussi présents.
Les séquences s’enchainent et nous devons être réactifs. Le cours se termine par une belle roda des gradés et nous finissons la soirée autour de bons plats typiques brésiliens.

BR : Com os Jogos Mundiais chegando, varios capoeiristas de otros paises estão presentes. Fazemos as sequências, temos que ficar esperto pra conseguir realizar-las. A aula termina com uma linda roda dos graduados e acabamos o dia juntos com comida tipica brasileira.

 

 

Até Amanhã !

Article par / Autora : Manon « Crisalida »