Chargement...

Sujets "2013"

Jeux Européens 2013 Partie 1 : arrivée à Munich !

Overflow: Hidden No More

Mercredi 27 mars, 22h, Gare routière internationale de Gallieni, Paris, France.

Ouf, ça y est, après une course dans le métro, nous sommes (plus ou moins confortablement) installés et le bus démarre. Direction : Munich-München-Munique (selon votre langue préférée), Bavière, Allemagne, pour les XVème Jeux européens d’Abadá-Capoeira.

 

Les jeux européens ou « jogos europeus » en portugais sont une compétition sportive de capoeira qui existe depuis 1999. Il s’agit d’un championnat européen regroupant les meilleurs capoeiristes d’Abada-Capoeira en Europe. Les premiers jeux furent également organisés en 1999 à Munich par Instrutora Brita, une des plus anciennes capoeiristes non brésiliennes d’Abadá-Capoeira en Europe. C’est pour célébrer les 15 ans des championnats européens que la ville organisatrice choisie en 2013 a été de nouveau Munich.

 

Le trajet ne fut pas de tout repos… Dormir en bus n’est pas toujours facile. Mais heureusement le lendemain midi – avec une petite heure de retard – nous étions arrivés à bon port ! Premier objectif – essentiel – déjeuner.  Et si possible des spécialités locales ! Kartoffelnsalad (salade de pommes de terre) et divers morceaux de charcuterie pour Bamba, Knöddel (sorte de gros gnocchi à la pomme de terre) et rôti de porc fumé pour moi.

 

Suite à ce petit/gros encas, petit tour dans la ville. Malheureusement, le soleil n’était pas vraiment au RDV. Mais nous avons quand même pris quelques petits clichés du centre ville historique rien que pour vous J Il y a notamment le beffroi du Neues Rathaus (nouvelle mairie) sur la Marienplatz (place centrale de la ville) avec son carillon dont les figurines s’animent et jouent des scènes de la vie munichoise tous les jours à 11h (malheureusement le bus était arrivé trop tard pour que nous nous puissions le voir en live).

 

Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No MoreOverflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More

Avant de nous diriger vers la station de S-Bahn (un peu l’équivalent de notre RER), nous avons fait un arrêt dans une des nombreuses boulangeries (Bäkerei en allemand) / salon de thé dont raffolent les allemands – oui si vous ne le saviez pas déjà, les capoeiristes ça mange tout le temps ! Et là, comment vous dire… Nos gâteaux par rapport aux leurs, ce sont des pâtisseries de poly-pocket ! Enfin je vous laisse juger par vous-même sur la photo du slider… En tout cas, je peux vous assurer que c’était délicieux ! Nous, nous avons pris un « apfelstrudel » un gâteau à base de pommes, spécialité du sud de l’Allemagne et de l’Autriche. Accompagné bien sur d’une bonne dose de glace à la vanille et de chantilly …

 

Jeudi 28 mars 2013, 17h30, quartier de Laim, Munich, Allemagne : Après quatre stations de S-Bahn nous apercevons enfin l’entrée de l’ESV Sportzentrum, décoré aux couleurs d’Abadá. Bientôt la roda de abertura…

 

A suivre…

 

Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More

Fête des langues maternelles

Une fête en honneur de la Journée Internationale des Langues Maternelles a lieu toutes les années depuis l’an 2000 afin de faire prendre conscience à tous les peuples de la valeur des langues. Il est en effet très important, voire priomoridial de préserver la diversité des langues, et de les considérer comme patrimoine partagé de l’humanité! Selon le Directeur Général de l’UNESCO, Monsieur Koïchiro Matsuura,  : « Aujourd’hui plus que jamais, recherchons la compréhension et la reconnaissance des autres peuples et des autres cultures en respectant leurs langues et les modes de pensée qui s’expriment à travers elles ».

À travers le monde, de nombreuses activités locales culturelles ont lieu comme la lecture de poésie dans les écoles, des expositions et des pièces de théâtre. Et ainsi, la Mairie du 14ème a organisé une magnifique Fête des langues maternelles le Samedi 23 Février dernier, regroupant des cultures du monde entier : du tam-tam Kasonke – chant et musique Malgache – danse folklorique Turque avec un groupe de jeunes danseuses – conte français – chant, magie et danse bengali, danse Tamoule – et musique traditionnelle catalane. C’est dans ce cadre que nous avons eu la chance d’être invités à participer à cet évènement, et faire découvrir la culture brésilienne et la langue portuguaise du Brésil à travers la Capoeira made by JOGAKI 🙂

Ces évènements sont toujours très agréables et riches, culturellement parlant surtout dans ce cas, et nous permettent d’une part de rencontrer d’autres associations à travers leurs passions, et de nouvelles cultures et langues qui nous sont le plus souvent complètement inconnues!

Les langues que l’on parle sont magnifiques, il ne faut jamais les oublier … et croyez-en une passionnée qui essaie (souvent en vain) d’en apprendre une nouvelle toutes les 5 minutes ! Alors, comme dirait Sevgi (organisatrice de l’évènement que l’on remercie, ainsi que Mr Roussier!!), et du mieux que je puisse le dire dans les langues que j’aime et pratique : Pour que les langues vivent !! Che le lingue vivono !! For languages to be alive !!  Que as línguas viver !! 使语言生活 !!

Eva

Genèse

Genèse

Un jour, j’ai demandé à Sybille d’Orgeval, grande aventurière s’il en est, partie pendant 10 ans à la rencontre de 1000 familles, 1000 cultures : « Quelle est la définition du bonheur ?». Sans hésiter, Sybille me répondit : « C’est le partage d’énergies positives ».

C’est sans aucun doute ce qui définit le mieux ce groupe, cette entité, cette association, qui a vu le jour à l’Automne 2012. Issue de la volonté d’un homme animé par une passion, la capoeira. Vite rejoint par des enfants, des parents, des étudiants partageant cette même passion.

Nous avons été rapidement rattrapés par le besoin d’explorer d’autres univers, d’autres mondes, d’autres cultures. Changer de dimension, c’est ce qui nous anime. Tous réunis autour d’un socle commun : la culture brésilienne. Tous rassemblés par des valeurs communes : le partage, la découverte, l’échange et l’action sociale.

Loin de nous toute forme d’utopie ou de naïveté, notre seule volonté est d’aller à la rencontre de l’autre dans la bonne humeur dans le but de créer des liens. Satisfaire notre curiosité dans le domaine culturel, sportif ou artistique est réellement ce qui nous a poussés à bâtir ce groupe.

Un groupe sans chef.

Un groupe ouvert à tous.

Un groupe appartenant à tous.

Un groupe ayant pour ADN la capoeira et la culture brésilienne.

Un groupe où chacun de ses membres a la volonté de transmettre son savoir sur ce sport aux autres et recevoir de la part de ces mêmes autres, une expérience de vie.

Il n y a pas de clan.

Il n’y a pas d’élite.

Chaque voix compte et a son importance.

Nous sommes à priori issus de cultures et de milieux sociaux différents. Mais en réalité, cela nous importe peu. Tous égaux, hommes et femmes, seule notre bonne humeur a de l’importance. Ouverture et partage, c’est finalement ce qui nous résume le mieux. Et je participe à cette aventure pour ces 2 raisons.

Le monde n’est il pas composé de 7 milliards d’âmes ayant forcément une expérience de vie qui pourrait m’enrichir intellectuellement et à qui je pourrais transmettre le peu que je sais sur le sport que je pratique ? Car oui, j’en connais encore très peu et je le revendique ! Non expérimenté – seulement 1 an de pratique au moment où j’écris ces lignes – je ne peux me vanter de tout connaitre de la culture brésilienne. Cependant, malgré mon manque d’expérience évident dans ce sport, suis-je moins légitime que des capoeiristes gradés pour en parler ? Bien sûr que non.

Je n’ai aucune légitimité pour enseigner aux autres. Par contre, en tant qu’individu, j’ai toute légitimité pour partager ma passion. Car malgré l’imperfection de mes mouvements et mon manque de connaissance, ma seule volonté est de la partager, en parler, en discuter… Car dans tout échange avec les autres, le sourire est le plus beau des langages, universel, pur… et la passion est le plus beau des sujets. Ajoutez à cela une dose d’énergie … et vous disposez de tous les ingrédients pour réunir et unir les hommes.

Ce groupe auquel j’appartiens, en résumé, est la conjugaison d’énergies positives.

Bienvenue à Jogaki.

Spawn

Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More