Loading...

Capoeira à l’école : Les enfants de Paradis et Belzunce sur scène à la mairie, Paris 10ème !

Overflow: Hidden No More

Mercredi 15 mai, 16h. Les enfants sont presque prêts. Ils enfilent de beaux t-shirts peints à la main aux couleurs de Jogaki par leurs animateurs. La tension monte. Un petit refuse. Il a trop peur de monter sur scène… Heureusement, un de ses camarades est là pour le remplacer.

 

Il faut dire qu’il y a de quoi être impressionné. A à peine 4 ans pour les plus jeunes et 8 ans pour les plus âgés, ils s’apprêtent à présenter un petit spectacle de capoeira sur la scène de la salle des fêtes de la mairie du 10ème, en haut d’un grand escalier de marbre digne des châteaux de Disney et devant l’ensemble des enfants des centres de loisir de l’arrondissement et leurs animateurs. Cela fait pas mal de monde : une vraie ruche cette salle des fêtes avec tous ces enfants – déguisés pour la plupart – courant dans tous les sens !

 

Ils ont en plus une certaine responsabilité : ils représentent leurs écoles, Paradis et Belzunce, où Jogaki donne des cours bénévolement tous les mercredis matins depuis janvier. Après plusieurs semaines d’entrainement appliqué mais dans la bonne humeur, 8 d’entre eux ont été choisis par leur professeur pour se présenter sur scène ce mercredi 15 mai. 3 filles et 5 garçons de toutes les couleurs. Ce ne fut pas facile de les choisir. Jogaki est vraiment très heureux d’intervenir dans ces centres de loisir car les enfants sont tous très éveillés et motivés. Ils apprennent vite et sont demandeurs. Ce ne fut donc pas facile de les départager.

 

16h20. Le goûter est fini. Le DJ de la fête stoppe la dernière musique à la mode. Cela va être à leur tour. Sous l’œil bienveillant de leurs directrices, les élèves montent enfin sur scène accompagnés par leur professeur Bamba et un animateur du 10ème, lui aussi capoeiriste, graduado ratão (GCB). On annonce le spectacle de capoeira au micro. Alors qu’il y a encore quelques minutes tous les enfants dansaient dans tous les sens ou s’afféraient près du buffet, les premières notes du pandeiro les font se rassembler et s’asseoir devant la scène. Certains accompagnent même l’instrument en tapant dans les mains en rythme.

 

Et c’est parti. Les plus courageux sont des courageuses : deux petites filles veulent absolument commencer et jouer ensemble : enchainement de meia-lua et de cocorinha, une série de belles roues, ouah… le public est impressionné ! C’est au tour des garçons d’y aller. Puis Bamba achète avec eux. Il joue avec un petit : on dirait lui il y a quelques années. En plus aussi doué ! Et hop, un petit macaco ! Attention, cela glisse un peu sur la scène… On évitera les grands sauts.

 

Après quelques minutes de show, les enfants sont bien fatigués… Le pandeiro accélère puis s’arrête dans un dernier son. Applaudissements et salut des enfants. Leurs animateurs et leurs amis sont vraiment fiers d’eux. Une photo sur scène avant de partir et les enfants courent vers le buffet : la capoeira, c’est bien connu, ça creuse ! 

 

Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More

    Comments


  • Cathryn C. Downs

    4/4 Par Aurélie – Parent testeur – PARIS le 18/11/2012 Nous avons été totalement conquis par ce spectacle que les enfants veulent déjà retourner voir. La pièce alterne entre combats très bien ficelés, histoire d’amour, scènes cocasses, chant et danse. Les acteurs savent tout faire. Ils ne nous laissent vraiment pas le temps de nous ennuyer. Mon fils a été comblé par toutes les cascades, réglées au millimètre. Sauts, bagarres, et combats d’épées : il était aux anges. J’ai apprécié le jeu des acteurs et tout particulièrement le sens comique du jeune Bernardo et du lieutenant Garcia, tous deux excellents. Le texte, plein d’humour, m’a fait beaucoup rire. Les décors, très beaux, et la musique nous entraînent de l’autre côté de l’atlantique, dans la Californie espagnole du 19ème siècle. Ce magnifique spectacle familiale fera le bonheur de vos enfants. En cette période de fin d’année, c’est une sortie à faire sans hésitation!


  • Sanford Mann

    Après avoir sauté dans tous les sens (par dessus des haies, des barres de bois, des cubes, des briques et dans des cerceaux) les enfants ont rejoué cette scène avec des bonshommes Légo et du petit matériel type lego ou clipo et puis ils ont représenté ce jeu au tableau avec des aimants à la place des briques. Ces sauts forment des ponts et c’est ce qui nous a intéressé tout ce dernier mois.

Leave a Comment

Let us know what you think about this post, Just fill in that form on the right.