Chargement...

évènements

Jeux Européens 2013 Partie 1 : arrivée à Munich !

Overflow: Hidden No More

Mercredi 27 mars, 22h, Gare routière internationale de Gallieni, Paris, France.

Ouf, ça y est, après une course dans le métro, nous sommes (plus ou moins confortablement) installés et le bus démarre. Direction : Munich-München-Munique (selon votre langue préférée), Bavière, Allemagne, pour les XVème Jeux européens d’Abadá-Capoeira.

 

Les jeux européens ou « jogos europeus » en portugais sont une compétition sportive de capoeira qui existe depuis 1999. Il s’agit d’un championnat européen regroupant les meilleurs capoeiristes d’Abada-Capoeira en Europe. Les premiers jeux furent également organisés en 1999 à Munich par Instrutora Brita, une des plus anciennes capoeiristes non brésiliennes d’Abadá-Capoeira en Europe. C’est pour célébrer les 15 ans des championnats européens que la ville organisatrice choisie en 2013 a été de nouveau Munich.

 

Le trajet ne fut pas de tout repos… Dormir en bus n’est pas toujours facile. Mais heureusement le lendemain midi – avec une petite heure de retard – nous étions arrivés à bon port ! Premier objectif – essentiel – déjeuner.  Et si possible des spécialités locales ! Kartoffelnsalad (salade de pommes de terre) et divers morceaux de charcuterie pour Bamba, Knöddel (sorte de gros gnocchi à la pomme de terre) et rôti de porc fumé pour moi.

 

Suite à ce petit/gros encas, petit tour dans la ville. Malheureusement, le soleil n’était pas vraiment au RDV. Mais nous avons quand même pris quelques petits clichés du centre ville historique rien que pour vous J Il y a notamment le beffroi du Neues Rathaus (nouvelle mairie) sur la Marienplatz (place centrale de la ville) avec son carillon dont les figurines s’animent et jouent des scènes de la vie munichoise tous les jours à 11h (malheureusement le bus était arrivé trop tard pour que nous nous puissions le voir en live).

 

Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No MoreOverflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More

Avant de nous diriger vers la station de S-Bahn (un peu l’équivalent de notre RER), nous avons fait un arrêt dans une des nombreuses boulangeries (Bäkerei en allemand) / salon de thé dont raffolent les allemands – oui si vous ne le saviez pas déjà, les capoeiristes ça mange tout le temps ! Et là, comment vous dire… Nos gâteaux par rapport aux leurs, ce sont des pâtisseries de poly-pocket ! Enfin je vous laisse juger par vous-même sur la photo du slider… En tout cas, je peux vous assurer que c’était délicieux ! Nous, nous avons pris un « apfelstrudel » un gâteau à base de pommes, spécialité du sud de l’Allemagne et de l’Autriche. Accompagné bien sur d’une bonne dose de glace à la vanille et de chantilly …

 

Jeudi 28 mars 2013, 17h30, quartier de Laim, Munich, Allemagne : Après quatre stations de S-Bahn nous apercevons enfin l’entrée de l’ESV Sportzentrum, décoré aux couleurs d’Abadá. Bientôt la roda de abertura…

 

A suivre…

 

Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More

Orange choisit Jogaki pour un atelier de team-building Capoeira un peu particulier…

Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More Overflow: Hidden No More

Début janvier 2013, l’Association Jogaki Capoeira Paris a eu le plaisir d’accueillir en son sein des invités un peu particuliers : des employés du premier opérateur français, Orange, qui avait choisi Jogaki pour leur organiser une activité de « team-building » surprise à laquelle, c’est le moins que l’on puisse dire, ils ne s’attendaient pas !

C’est ainsi que neuf salariés d’Orange, d’âge et de sexe différents, ont pu bénéficier le lundi 7 janvier 2013 d’un atelier cours d’initiation et d’une démonstration sur mesure dans la salle du lycée la Fontaine dans le 16ème arrondissement à Paris. Au programme :

– Rappel des origines de la capoeira ;
– Apprentissage de mouvements d’attaques et de défenses basiques ;
– Apprentissage d’instruments de musiques ;
– Roda avec les élèves de Jogaki.

Légèrement décontenancés et timides au départ – ils n’avaient été prévenus de la teneur de leur séance de « team-building » du jour que quelques heures auparavant – ils se sont rapidement pris au jeu. Une fois le plus dur passé, c’est-à-dire l’échauffement, chacun s’essaya avec succès aux mouvements de base de la capoeira : meia lua de frente, descida básica, rolê, etc.

Je dois dire que nous, les petits élèves Jogaki, nous avons été bluffés ! Première initiation de capoeira, premiers pas fructueux dans la roda ! Ils n’avaient pas froid aux yeux nos invités : après quelques ginga, hop, voilà une vingativa de Madame en sweat rose placée soudainement en sortie de queixada ! Personnellement j’ai également été impressionnée par leur sens du rythme : moi à qui il a fallu quelques semaines pour arriver à chanter et taper des mains correctement, eux, quelques secondes leur ont suffit !

Finalement, je crois qu’ils avaient atteint leur objectif : renforcer leur cohésion d’équipe en partageant une expérience particulière dans la bonne humeur ! Ils sont repartis de leur première expérience en Capoeira avec le sourire et même le souhait d’en apprendre un peu plus lors d’un prochain cours.

Fête des langues maternelles

Une fête en honneur de la Journée Internationale des Langues Maternelles a lieu toutes les années depuis l’an 2000 afin de faire prendre conscience à tous les peuples de la valeur des langues. Il est en effet très important, voire priomoridial de préserver la diversité des langues, et de les considérer comme patrimoine partagé de l’humanité! Selon le Directeur Général de l’UNESCO, Monsieur Koïchiro Matsuura,  : « Aujourd’hui plus que jamais, recherchons la compréhension et la reconnaissance des autres peuples et des autres cultures en respectant leurs langues et les modes de pensée qui s’expriment à travers elles ».

À travers le monde, de nombreuses activités locales culturelles ont lieu comme la lecture de poésie dans les écoles, des expositions et des pièces de théâtre. Et ainsi, la Mairie du 14ème a organisé une magnifique Fête des langues maternelles le Samedi 23 Février dernier, regroupant des cultures du monde entier : du tam-tam Kasonke – chant et musique Malgache – danse folklorique Turque avec un groupe de jeunes danseuses – conte français – chant, magie et danse bengali, danse Tamoule – et musique traditionnelle catalane. C’est dans ce cadre que nous avons eu la chance d’être invités à participer à cet évènement, et faire découvrir la culture brésilienne et la langue portuguaise du Brésil à travers la Capoeira made by JOGAKI 🙂

Ces évènements sont toujours très agréables et riches, culturellement parlant surtout dans ce cas, et nous permettent d’une part de rencontrer d’autres associations à travers leurs passions, et de nouvelles cultures et langues qui nous sont le plus souvent complètement inconnues!

Les langues que l’on parle sont magnifiques, il ne faut jamais les oublier … et croyez-en une passionnée qui essaie (souvent en vain) d’en apprendre une nouvelle toutes les 5 minutes ! Alors, comme dirait Sevgi (organisatrice de l’évènement que l’on remercie, ainsi que Mr Roussier!!), et du mieux que je puisse le dire dans les langues que j’aime et pratique : Pour que les langues vivent !! Che le lingue vivono !! For languages to be alive !!  Que as línguas viver !! 使语言生活 !!

Eva